Comment diagnostiquer une hernie discale?

Le diagnostic des hernies discales se fait essentiellement à partir de l’examen clinique du patient : nature et localisation des symptômes, en particulier des pertes de sensibilité ou des douleurs. La prescription d’examens d’imagerie complémentaires (radiographie, scanner ou IRM) est rarement nécessaire.

Comment savoir si l’on a une hernie discale ?

Les symptômes peuvent être isolés ou associés :

  • lombalgie.
  • douleur de la jambe et/ou du pied.
  • sensation d’engourdissement et de fourmillements dans la jambe et/ou le pied.
  • faiblesse de la jambe et/ou du pied.
  • incontinence urinaire ou anale (extrêmement rare).

Quelles sont les douleurs d’une hernie discale ?

Le principal symptôme de la hernie discale est la douleur, au niveau du cou, d’un bras, du bas du dos ou d’une jambe. Lorsque le disque vertébral est endommagé, une inflammation s’installe dans la zone qui l’entoure. Cette inflammation se traduit par des douleurs, souvent peu intenses.

Est-ce grave de laisser hernie discale ?

La hernie discale est souvent considérée comme grave. À tort, explique le Pr Erick Legrand, rhumatologue au CHU d’Angers : «L’imagerie par IRM ou scanner montre que 15 % des personnes de 30-50 ans sont porteuses d’une hernie discale absolument indolore.

C\'EST INTÉRESSANT:  Quelles sont les causes de l'arthrose cervicale?

Qui consulter en cas de hernie discale ?

En principe, différents spécialistes peuvent diagnostiquer une hernie discale. Le premier médecin pour les maux de dos, les engourdissements ou la paralysie est habituellement le médecin de famille. Ce dernier peut décider s’il est nécessaire de consulter un neurologue ou un orthopédiste.

Quelle est l’origine de la douleur provoquée par une hernie discale ?

Souvent à l’origine de douleurs lombaires, accompagnées ou non de sciatique, la hernie discale serait responsable de certains maux de dos. Le coupable : un disque intervertébral fissuré. Des symptômes aux traitements, le point sur cette affection.

Comment se résorbe une hernie discale ?

La hernie a bien été résorbée par l’organisme mais il ne s’agit pas d’un phénomène de ressort. “À partir du moment où l’on a un annulus (paroi périphérique qui contient la partie interne, le nucléus), tous ces éléments peuvent se fragmenter et créer une hernie.

Comment évolue une hernie discale ?

Moins fréquemment, la hernie se localise plus haut et comprime la racine du nerf crural provoquant une douleur lombaire puis évolue de façon plus ou moins brutale pour se transformer en une douleur en avant de la cuisse, du genou et même parfois de la jambe.

Quelle position pour dormir avec une hernie discale ?

La position sur le côté est la meilleure si vous souffrez d’un mal de dos, c’est celle qui met le moins de contraintes sur la colonne. Afin d’optimiser cette position, vous pouvez mettre un coussin entre vos deux jambes, au niveau des genoux afin d’éviter une rotation de la colonne lombaire.

C\'EST INTÉRESSANT:  Quel est le premier chakra?

Quels sont les risques d’une opération d’une hernie discale ?

Rappelons que cette opération, comme toute intervention chirurgicale comporte des risques et des complications possibles même si celles-ci sont rares (hématome, difficultés pour uriner, lésion d’un nerf, infection…), voire exceptionnelles (paralysie partielle des membres inférieurs…).

Comment éviter l’opération d’une hernie discale ?

  1. Le traitement de la hernie discale comporte principalement une mise au repos, la renonciation aux comportements à risque pour le dos et la prise de médicaments pour soulager la douleur et réduire l’inflammation. …
  2. Le repos au lit peut être utile pour 1 jour ou 2 maximum en phase de douleur aiguë.

Quelle rééducation après opération hernie discale ?

Reposez votre région lombaire en vous appuyant contre le dossier de votre siège et non en vous affaissant sur un siège à dossier trop moelleux. La reprise normale du travail se fait en principe 2 à 3 mois après l’intervention. La date sera décidée par le chirurgien lors de la visite post-opératoire.

Qui consulter dans le cas d’une sciatique ?

La douleur aiguë démarre tout en haut de la fesse, se prolonge sur l’arrière de la jambe, irradie parfois jusqu’au petit orteil : c’est cela, une sciatique. Pour en venir à bout, voici l’ordonnance d’un rhumatologue.

Quel spécialiste pour la colonne vertébrale ?

Le rhumatologue est un médecin spécialiste. Il pourra effectuer un diagnostic à propos de douleurs et maladies des os, de la colonne vertébrale, des muscles et des articulations.

Qui consulter en cas de lumbago ?

Le rhumatologue

Ce spécialiste est consulté en cas de lombalgie chronique ou récidivante. Il pourra prescrire des examens poussés afin de connaître l’origine du mal de dos. Il peut notamment prescrire un bilan posturale. C’est lui aussi qui décide d’une chirurgie dorsale.

C\'EST INTÉRESSANT:  Comment se présenter en tant que sophrologue?
Énergie Chi